“C’est vous qui le dites” : Léa 9 ans

Je m’appelle Léa, je venais d’entrer en CM1 et j’avais 9 ans.
Je me sentais un peu perdue. Je ne réussissais pas à bien apprendre mes leçons et ça m’embêtait.
Je me sentais nulle et j’avais l’impression que je n’y arriverais jamais.
Comme je pleurais beaucoup, et que j’avais souvent mal au ventre, mes parents ont pensé que c’était beaucoup de stress et que quelqu’un pouvait m’aider.
J’ai rencontré Stéphanie.
Elle m’a expliqué des choses sur la mémoire et m’a proposé d’utiliser des jeux.
Toutes les semaines, pendant a peu près 2 mois, elle venait à la maison et on faisait des choses ensemble :
  • Déjà, on commençait par de la relaxation, elle m’a montré comment me calmer grâce à ma respiration.
  • Puis on jouait. Parfois avec des jeux à moi, parfois avec ceux qu’elle apportait. Et d’autres fois avec des choses sur son ordinateur, en jouant ensemble.
  • Parfois, elle me proposait des choses à faire pour préparer la séance suivante.
Je sais maintenant comment apprendre plus vite et plus facilement. J’ai compris que mes émotions désagréables peuvent bloquer mon cerveau, et je sais comment faire pour changer ça!
Aujourd’hui je suis à l’aise à l’école et mes parents disent que je souris beaucoup plus et que je suis devenue plus curieuse !
Merci Léa pour ton témoignage!
Please follow and like us:

Green Power et Mémoire

Selon une étude menée par des chercheurs espagnols et publiée en juin 2015, vivre entouré de verdure serait bon pour les enfants.

Concrètement, profiter de la nature permettrait d’augmenter les capacités de mémorisation et d’attention des plus jeunes.

Les chercheurs de l’université de Barcelone ont observé pendant plus d’un an, 2.593 écoliers âgés de 6 à 10 ans dans 36 écoles de la ville.
Tous les trois mois, les scientifiques évaluaient le développement cognitif de ces enfants en fonction de leur exposition aux espaces verts présents à l’école ou proches de leur domicile. 

 

L’exposition à la verdure aurait ainsi augmenté de 5% la mémoire de travail (capacité de retenir les informations à court terme) des enfants qui sont régulièrement au contact de la verdure.

Payam Dadvand, coauteur de cette étude ajoute : “l’environnement naturel, dont les espaces verts font partie, fournit aux enfants des opportunités uniques telles que l’incitation à l’engagement, la prise de risques, la découverte, la créativité, la maîtrise des situations, le renforcement de l’estime de soi. Il améliore les aptitudes psychologiques qui sont censées influencer de façon positive différents aspects du développement cognitif”.
L’étude a aussi démontré que les bénéfices de l’exposition à la nature sont aussi en partie dus à l’exposition à un air moins pollué.

Please follow and like us: