Autour de la parentalité, la rentrée sera FUN & POSITIVE ! …

Issu de nos expériences et de nos formations respectives, conçu à 4 mains :

Un nouveau concept pour les parents et les familles :

Les managers optimistes

Les managers les plus enthousiastes sont aussi ceux qui tirent le meilleur de leurs collaborateurs. C’est un fait.
Les entreprises ne s’y trompent pas : l’enthousiasme est une qualité de plus en plus recherchée chez les cadres.

Les Français seraient pessimistes?

Comprendre les racines du pessimisme français : La faute en reviendrait essentiellement à Voltaire et son imbécile heureux de Candide.
Pourtant aujourd’hui, tout nous montre qu’être optimiste, c’est bon !

Pour le moral évidemment, pour la santé également mais aussi pour sa carrière

Le constat n’est pas nouveau : dans les années 80, le psychologue Martin Seligman avait déjà démontré le pouvoir de l’optimisme au travail, en comparant les résultats des ventes des optimistes à ceux des pessimistes :

Les plus optimistes vendaient presque 40 % de plus que les autres et leur taux de turn-over était deux fois moins élevé.

Idem chez les managers, voici le portrait robot du manager optimiste :

  • Il fait ressortir les “points forts” de ses collaborateurs.
  • Le manager optimiste ne s’attarde pas sur les échecs et “les raisons de la défaite”.
  • Il oriente vers la recherche de solutions.
  • Il aime prendre ses collaborateurs en flagrant délit de réussite, félicite les victoires.
  • Il pousse à la persévérance et à la prise de risque.

Alors, et si on dopait votre optimisme ?
Il y a tellement de bonnes raisons de devenir plus optimiste …

Comment le jeu façonne le cerveau

Dans Cerveau & Psycho de ce mois d’Avril 2018 :
 
Comment le jeu façonne le cerveau !
 

Jouer librement est d’une importance capitale pour le développement cognitif et social ;

 

 
COOPÉRATION – LANGAGE – RÉSOLUTION DE PROBLÈMES – PENSÉES CONTREFACTUELLES – MAÎTRISE DE SOI – NEUROGÉNÈSE – COMPÉTENCES SOCIALES – PALETTES D’EXPRESSIONS – RÉDUCTION DE L’ANGOISSE – GESTION DES CONFLITS – PENSÉE MATHÉMATIQUE – ATTENTION – CALME

Ajoutons-y toute une gamme de stimulations diverses : 
  • les intelligences multiples,
  • les différentes formes de mémoire,
  • les différentes fonctions exécutives,
  • les émotions agréables,…

 

Vous souhaitez en savoir plus, ou utiliser les jeux pour stimuler et harmoniser vos intelligences, stimuler votre mémoire, et vos fonctions cognitives (flexibilité, planification…)?
Vous souhaitez découvrir comment les jeux peuvent vous aider au quotidien, dans les apprentissages ou dans votre travail?
 
Sentez-vous libre de me contacter :
 
contact@stephanieminati.fr

La Fédération pour la Recherche sur le Cerveau ET BVA ont interrogé les français sur leur cerveau

Ce sondage a été réalisé début 2018 par BVA en collaboration avec la FRC et Grand M qui a réalisé l’infographie. Il se compose de deux échantillons :
– Un échantillon de 43 scientifiques experts du domaine : neurologues, neurobiologistes, psychiatres, chercheurs en neurosciences, tous membres des Conseils Scientifiques de la FRC et de ceux de ses associations et fondations membres.  Ils ont été contactés par la FRC et interrogés en ligne du 11/12/2017 au 05/01/2018.
– Un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population Française de 15 ans et plus, interrogées par internet du 08 au 14/12/2017.

J’y ai pris les parties qui m’intéressent pour ce partage et vous pouvez consulter l’article dans sa totalité  ici

Le cerveau et sa santé, son fonctionnement intéressent beaucoup les français. Si 45% sont inquiets pour la santé de leur cerveau, on peut constater qu’une écrasante majorité est en mesure de citer au moins 1 maladie du cerveau qui les préoccupe !

Préoccupation qui peut amener un certain intérêt pour le sujet de la santé et d l’hygiène de cet organe central :
Dans l’infographie suivante on peut constater les disparités entre les réponses des experts et celles des français sur les principaux facteurs de risques :

Si les Français sondés ont bien conscience des dangers de certains facteurs comme l’alcool par exemple, ou la drogue qui est placé à un niveau presque équivalent à celui des experts ou le tabac, les plus grandes disparités reposent sur la notion de stress (les experts placent le stress à 60%, comme facteur de risque, les Français à 38) ou l’activité physique (40% pour les experts-23% pour les Français).

Et lorsqu’on leur demande d’associer certains facteurs de risques  à plusieurs organes, ils ne pensent pas forcément que le cerveau peut être concerné, c’est cas pour l’alimentation équilibrée et l’activité physique, qui sont pourtant 2 bases essentielles de l’hygiène du cerveau.

A priori, vous êtes prêts et même demandeurs pour en savoir plus sur ce que vous pouvez mettre en place pour préserver et optimiser vos capacités cérébrales :

Je peux vous accompagner sur une majorité de ces sujets :

  1. L’alimentation : en cours de formation de nutrition, je peux dores et dejà vous guider dans ce domaine.
  2. La gestion du stress, relaxologue et formée au Mindfulness, je vous donnerai les clé pour prendre conscience de vos tensions et compréhension de vos émotions pour libérer votre cerveau,
  3. Le lien entre hygiène de vie et santé du cerveau grâce à la formation à Encéfal® que j’ai reçue en 2015 et que j’utilise avec chacune des personnes qui me sollicitent .

En individuel ou en groupe avec des amis ou en entreprise, abordons ce sujet !

contact@stephanieminati.fr

IKIGAÏ

Dans la région d’Okinawa au Japon, l’Ikigai fait partie de la culture, et désigne la « raison d’être » de chaque vie.

Chercher son Ikigai, c’est un travail personnel qui pousse à fouiller en  soi et regarder ce qui est réellement important pour nous-même, notre usine à bonheur en somme !

Ikigaï est composé de 2 idées en japonais :   (生き) « Iki », la vie, et  (甲斐) « Gaï » qui signifie littéralement « la réalisation de ce que l’on attend et espère ».

L’approche particulière d’IKIGAÏ est de vouloir se positionner en tant qu’acteur de notre vie, en son centre, au croisement de nos différents intérêts.

Il conjugue passion, profession, vocation et mission.

Il nous permet de décortiquer et d’analyser point par point ce qui nous met en mouvement, de mettre un mot sur ce qui nous intéresse, et de bien différencier chaque aspect de notre vie:

  • Ma passion est-elle ma profession?
  • Ma vocation aide-elle les autres?
  • Ma passion doit-elle être utile au monde?

Identifiez chacun des cercles, puis leurs croisements, et trouvez progressivement votre Ikigaï.
C’est un travail long, qui demande de la patience et de la persévérance.
Il est tout de même possible que vous ayez déjà les réponses à certaines des questions :

  • Qu’aimez-vous ?
  • Pour quoi êtes-vous doué.e ?
  • Pour quoi pouvez-vous être payé.e ?
  • De quoi le monde a-t’il besoin ?

-> Au centre vous trouverez votre ikagaï.

Si vous éprouvez le besoin de faire ce travail accompagné, sentez-vous libre de me contacter !

contact@stephanieminati.fr

Intuition … Quid?

LAROUSSE :

Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l’expérience.

PHILO :

♦ [Chez Kant et ses héritiers] Connaissance immédiate d’une réalité présente actuellement à l’esprit.

[L’obj. de l’intuition est une réalité existant en soi, transcendante] Intuition intellectuelle. Le noumène au sens négatif est la chose en soi, en tant qu’elle n’est pas objet de notre intuition sensible. Le noumène au sens positif est la chose en soi, en tant qu’elle est objet d’une intuition intellectuelle (R. Verneaux, Critique de la raison pure de Kant, Paris, Aubier Montaigne, 1972, p. 163). (Noumène = terme Kantien emprunté à Platon désignant l’idée en tant qu’objet pur de l’entendement)

[L’obj. de l’intuition est fourni par la sensibilité] Intuition sensible. Ce que Kant exprime en disant que toutes nos intuitions sont sensibles, ou, en d’autres termes, infra-intellectuelles. Il n’y a que des intuitions sensibles et point d’intuitions intellectuelles, du moins pour l’homme. Dans une intuition intellectuelle en effet, l’esprit se donnerait à lui-même l’objet qu’il voit; mais un tel mode de connaissance n’appartient qu’à l’Être suprême; l’intuition humaine suppose qu’un objet est donné qui affecte notre esprit.

♦ [Chez Bergson] Un absolu ne saurait être donné que dans une intuition, tandis que tout le reste relève de l’analyse. Nous appelons ici intuition la sympathie par laquelle on se transporte à l’intérieur d’un objet pour coïncider avec ce qu’il a d’unique et par conséquent d’inexprimable .

Bon… 👀‼️

 

👉une approche pragmatique?…

L’intuition, celle en qui on peut avoir confiance,  comporte ces 3 bases :

le coeur, le corps, la tête.

✅ Le coeur : les émotions sont des indicateurs auxquels on pense rapidement quand il est question d’intuition. Savoir les reconnaitre, pour guider vers les besoins essentiels.

✅ Le corps : les sensations, ce qui passe par le corps. Le corps peut donner des indications interessantes sur une idée, un choix.

✅ La tête : le mental, la réflexion, nos processus cognitifs ont une importance primordiale pour que l’intuition soit posée dans un contexte extérieur.

C’est en mettant en phase ces 3 aspects, que l’intuition est complète et équilibrée…

Émotions “positives”

Nous sommes programmés pour détecter le négatif (une question de survie de l’espèce héritée de nos ancêtres), alors une seule remarque négative a plus d’impact que 10 idées positives.
Il est donc particulièrement important d’utiliser des paroles positives lorsqu’on s’adresse à quelqu’un, et aussi de créer soi-même ses propres émotions positives (les 3B du bonheur : le Bien, le Beau, le Bon)

Avantages :

  • Stimulation de la créativité
  • Réduction des toxines
  • Réduction du stress
  • Travail plus rapide et plus précis, efficace
  • Sécrétion de neurotransmetteurs (comme la dopamine et les endorphines). Ceux-ci dynamisent nos capacités d’apprentissage. Ils stockent également mieux les informations, ce qui nous permet de mieux retrouver celles-ci par la suite.
  • Le cortex visuel (qui pilote la vue) enregistre plus de détails.

 

Il est possible de créer des émotions positives :

  • Visualiser le meilleur, (« le meilleur est à venir »)
  • Créer des images, des sensations agréables
  • Etre encouragé
  • Rire
  • Se souvenir de moments heureux
  • Ecouter un morceau de musique qui nous plaît…

Comme tous les changements de notre vie, quand on commence, il faut produire un effort, puis au bout de quelque temps, ça devient naturel.

Créer des émotions positives est important pour nous adultes et parents, comme pour nos enfants. à utiliser sans modération !

Reconnaître ses émotions

L’idée est reconnue par les plus grands spécialistes, les émotions non entendues ou trop « bruyantes » peuvent perturber le processus d’apprentissages, ainsi que les comportements au quotidien. Il est intéressant de pouvoir travailler avec nos enfants sur ce sujet.

Voici quelques idées pour découvrir les émotions que votre enfant peut rencontrer, les lui faire découvrir, pour qu’il puisse les nommer, les comprendre et en parallèle établir une connexion avec un adulte à l’écoute qui pourra le guider et lui expliquer ce qu’il ressent et ce qu’il peut faire de tout cela :

  • Le panneau de visages :

Il est amusant, déniché pour vous sur internet (learnfrenchlab.com)

emotions


  • Fabriquer son ours des émotions

moodbear

Participer à la conception d’un outil que votre enfant aura à proximité pour exprimer ce qu’il ressent, est la première étape pour ensuite écouter, pour comprendre (pas pour répondre!).

moodbear_bastel

Il vous suffit de l’imprimer, de faire quelques découpages et d’ajouter quelques points de colle  !


  • Le Face-book  /  livre des visages ! : idée amusante de bricolage de vacances ou du week-end !

Prendre une liste d’émotions (celle qui figure plus haut, par exemple)

Demander à votre enfant de prendre la pose pour chaque émotion (qu’il connait d’abord, puis celles dont il ignore le nom, avec quelques explications-rappels de faits, par exemple)

Imprimer chaque photo, la coller une du bristol un peu plus grand en écrivant le nom de l’émotion juste en dessous

Assembler les pages (perforer les pages et passer de la ficelle, du bolduc, des anneaux de porte-clefs…)

Votre enfant possède son face-book, vous pouvez l’avoir à disposition pour vous créer du lien, si un émotion le submerge pour qu’il vous raconte… Votre oreille attentive (sans minimer ce qu’il ressent, ni l’amplifier. JUSTE de l’attention), et l’aider à chercher des solutions pour avancer avec / grâce à cette émotion.

Ce qui est essentiel, c’est de savoir analyser l’émotion ressentie. Bon nombre de comportements d’enfants ou d’adultes, comportements dits déviants ne sont que la traduction d’émotions non entendues, non gérées.

Émotions

Définition de Larousse : 

  • Trouble subit, agitation passagère causés par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, etc. : Parler avec émotion de quelqu’un.
  • Réaction affective transitoire d’assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l’environnement.

Théorie Evolutionniste

Les émotions seraient un héritage de nos ancêtres. Pourquoi et comment les émotions se seraient-elles développées ?

A l’époque des chasseurs-cueilleurs, les Hommes devaient se déplacer constamment pour trouver de quoi se nourrir. Lors de ces déplacements, ils étaient confrontés à des phénomènes inattendus (changements climatiques, prédateurs, par exemple) leur demandant une réponse adaptative rapide. Les émotions vont donc se développer en réponse à différents ensembles de situations récurrentes. À cela, l’on peut ajouter le premier principe de Darwin, permettant d’expliquer comment une réaction tout d’abord volontaire va, au fil des générations, devenir innée et réflexe.

Une autre particularité des émotions est leur expression, faciale et vocale. Les recherches portant sur les expressions faciales, confirment l’hypothèse sur leur utilité communicative. En effet, savoir lire sur le visage facilite nos relations sociales ; de même, une interprétation erronée d’une mimique faciale peut nous faire adopter un comportement mal adapté à la situation.

Enfin, le dernier principe de Darwin va établir le lien entre émotion et système nerveux. Divers auteurs étudieront aussi les liens discrets et complexes entre odorat, hormones, phéromones et émotions.

Il était donc question de survie de l’espèce… le cerveau et le corps tout entier en accord pour arriver à réaliser des prouesses : la peur qui fait palpiter le cœur pour fuir plus vite, la colère pour mettre en place la force nécessaire à la défense…

... Emotion // Education?…

Au cours de mes lectures ces dernières années, l’approche d’Isabelle Filliozat dans « au cœur des émotions de l’enfant » m’a interpellée : « la vie est motion »

Oui, la vie c’est le mouvement, les hauts, les bas, et l’émotion est bien le mouvement de la vie en soi.
Les oublier, les enfermer serait bloquer une partie de Vie… Ecouter, confirmer les émotions de nos enfants revient à lui montrer qu’il est accepté tel qu’il EST.

Pour autant, l’  « écoute active » (et respectueuse) ne sous-entend nullement satisfaire à toutes les demandes de nos enfants.
Il est important pour l’enfant d’apprendre à gérer la frustration : «  Les enfants n’ont pas besoin de la voiture rouge ou de la poupée blonde, ils en ont envie. En revanche, ils ont absolument besoin que leur colère, expression de leur frustration, soit respectée et entendue. »

De plus, quand un enfant est accompagné dans le processus de reconnaissance de ses émotions, il entre dans la phase d’acceptation de qui il est, tel qu’il est, il construit sa confiance en lui.

Il serait donc tout naturel de savoir en tenir compte, écoutons nous bien toujours les signaux émis ? Savons-nous analyser, comprendre cette émotion ?…