Facilitation des apprentissages

Depuis 5 ans que j’exerce dans ce domaine, vous êtes nombreux à me demander comment ça se passe, ce que je propose de faire avec vos jeunes. Quel bilan, quelles adaptations je propose et comment ça marche?

Voici le déroulement de mes suivis EnCéFAL® en ligne :

  • Un premier contact téléphonique ou par mail où vous m’expliquez la situation, vos ressentis et ce que vous percevez de votre enfant/ado.
  • Un rendez-vous d’anamnèse, durant lequel nous faisons connaissance, nous prenons le temps de parler et nous faisons quelques tests en direct pour connaître le mode de fonctionnement de son cerveau (je précise : ce ne sont pas des tests de QI, mais ils peuvent aisément compléter ce genre d’approche si besoin).
  • Un lien vers une série de tests (qui peuvent aussi être faits avant la séance d’anamnèse) :
    • le niveau de bien-être
    • les affinités cognitives
    • les ressources biologiques utiles au fonctionnement optimal du cerveau

Puis je crée une série de séances totalement adapté à SA situation, séances à base de jeux pour entraîner le cerveau à fonctionner mieux, à fonctionner plus efficacement.

Une dizaine de séances sont souvent nécessaires pour activer et installer le changement de manière durable.
Nous utilisons les activités ludiques pour activer les fonctions cérébrales utiles pour un apprentissages réussis, et abordons le fonctionnement du cerveau, les émotions, le sommeil, la psychologie positive, etc …

Il est question d’utiliser la plasticité du cerveau pour installer de nouvelles habitudes,
Mais aussi de trouver ce qui fonctionne pour lui pour se concentrer plus efficacement, pour être plus attentif, et aussi un travail avec les techniques de mémorisation qui fonctionnent pour qu’il trouve ce qui fonctionne le mieux pour lui.

Au bout de 5 séances, on commence en général à observer des changements tant au niveau des facilités d’apprendre, mais aussi au niveau du comportement général.
Un jeune qui se sent plus à l’aise dans ses apprentissages, se comporte de manière plus adéquate, est souvent plus calme et détendu, d’autant que nous faisons un gros travail régulier sur l’accueil et la gestion des émotions.

On poursuit les séances (8 à 10 séances en général) pour que les bénéfices soient durables et qu’il en tire le plus d’avantages sur le long terme.

Les bienfaits du silence

Qui de nous ne s’est pas plaint du bruit et des nuisances sonores que nous offre la vie moderne, le bruit d’une musique forte ou les klaxons des voitures dans les embouteillages … D’après une étude scientifique qui date de 2013, cette nuisance sonore est néfaste pour la santé.

Les raisons : 

  1. Le silence participe à la régénération des cellules du cerveau
    Des tests effectués sur des souris concernant l’impact du niveau sonore ont révélé que deux jours exempts de tout bruit favoriseraient la formation de nouvelles cellules dans l’hippocampe. Cette partie du cerveau joue un rôle dans les fonctions cognitives telles que la mémoire et les émotions.
  2. Le silence stimule la créativité
    Saviez vous que notre cerveau s’active, même lorsque nous dormons? Et oui en période de repos, le cerveau assimile et traite les informations qu’il a reçues dans la journée, et justement l’absence d’interférence extérieure facilite ce processus. Le cerveau peut alors correctement intégrer les émotions et les souvenirs, ce qui développe l’imagination et la créativité.
  3. Le silence soulage stress et anxiété
    C’est prouvé, les nuisances sonores et le stress sont étroitement liés. Le silence, quant à lui, produit l’effet inverse : l’absence de bruits libère le corps et l’esprit du stress. Plusieurs fonctions cardiovasculaires, comme la pression sanguine et la respiration, se modifient lorsque nous sommes dans un environnement calme. D’ailleurs deux minutes de silence sont bien plus efficaces et bénéfiques que deux minutes à écouter une musique relaxante, selon les scientifiques.
  4. Le silence réapprovisionne les ressources mentales
    Le bruit provoquerait une baisse de motivation, de concentration et multiplie donc le nombre d’erreurs surtout dans le travail.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire dorénavant: limitez au maximum les nuisances sonores dans votre environnement et profitez du calme.
Source formation continue EnCéFAL®️

Affinités Cognitives Multisensorielles

Dans un article récent (ici), je vous parlais des Affinités Cognitives.
Aujourd’hui, je vous propose de découvrir comment votre #intelligence se partage entre les 9 affinités cognitives et multisensorielles, ça vous intéresse ?
C’est gratuit!
Rendez-vous sur cette page et remplissez les champs du “QRCOG”.
Dans le champ adresse de votre praticien, notez :
contact@stephanieminati.fr

Affinités Cognitives

Depuis que j’utilise la méthode EnCéFAL® pour mes accompagnements, ce thème des préférences cognitives m’a beaucoup servi.
Dans chaque accompagnement, j’ai besoin de comprendre comment fonctionne la personne : que ce soit pour accompagner un enfants dans la facilitation de ses apprentissages, un entrepreneur, un adulte à retrouver du sens, un senior pour stimuler ses capacités de mémoire.

Intégrer ses préférences cognitives me permet de proposer des activités qui tomberont juste. Des activités qui viendront tres rapidement soutenir les efforts que la personne met en place pour atteindre ses objectifs.
Ce n’est pas LE secret de la méthode EnCéFAL®, mais un des outils dont on dispose pour être efficace.

Contacts privilégiés

Faites partie de mes contacts privilégiés et recevez offres promotionnelles et nouvelles

* indicates required